Composante 3: Soutien à l’installation aux jeunes promoteurs

1. Raison d'être de la composante

Une des principales contraintes à laquelle font face les jeunes démarrant leur propre entreprise, même après un apprentissage, est le manque de ressources financières, essentiellement causé par des défaillances de marché. Ce qui fait qu’un nombre important de diplômés du CQP n’a jamais pu créer d’ateliers et se mettre à son propre compte pour exercer le métier pour lequel il a obtenu son certificat.

La composante 3 du PEJ vient apporter une approche de solutions à cette contrainte liée au démarrage d’entreprise par les jeunes.

2. Objectif spécifique de la composante

La composante 3 du PEJ a pour objectif de soutenir les jeunes sous-employés dans le processus d’installation de leurs petites entreprises individuelles ou collectives à travers l’octroi d’une petite subvention de

démarrage ou la mise en relation avec le FNPEEJ ou d’autres structures financières pour l’octroi de crédit de montant plus conséquent.

Les résultats attendus de la composante sont :

  •  Les jeunes sous-employés sont soutenus dans leur processus d’installation de petites entreprises individuelles ou collectives à travers l’octroi de petite subvention de démarrage ;
  •  L’accès au crédit des jeunes promoteurs demandeurs de montants plus conséquents pour leur installation est amélioré à travers l’appui à l’élaboration de plan d’affaires bancables et la mise en relation avec le FNPEEJ ou autres structures financières ;
  •  Les jeunes micro-entrepreneurs financés sont accompagnés pour une utilisation judicieuse, durable et productive du capital de départ à travers le mentorat.

3. Bénéficiaires de la composante

Les bénéficiaires de cette composante doivent provenir de l’une des 77 communes du Bénin. Les critères d’éligibilité à remplir au préalable par les jeunes pour bénéficier du fonds de soutien de la composante sont :

  •  être un jeune béninois, homme ou femme, âgés de 15 à 35 ans ;
  •  avoir validé les modules de formations en compétences entrepreneuriales, sociales et comportementales dans le cadre de la composante 2 ;
  •  disposer d’une fiche de financement (plan d’affaire simple) élaboré et validé de concert avec le cabinet de formation et d’accompagnement en entrepreneuriat ;
  •  n’avoir jamais bénéficié d’une subvention monétaire ou en nature du Gouvernement, des bailleurs de fonds ou d’ONG pour démarrer une micro entreprise ;
  •  les bénéficiaires peuvent être des individus ou des coopératives ;
  •  dans le cas des coopératives ou des groupes pré-coopératifs, les membres doivent avoir participé au module de formation en dynamique et gestion coopératives de la composante 2.

Après avoir satisfait à ces critères, les bénéficiaires du fonds de soutien seront  sélectionnées à chaque fois à la suite d’un tirage au sort opéré au cours des loteries publiques organisées au niveau communal.

4. Activités de la composante:

Les activités de la composante sont les suivantes :

  •  Recrutement d'une ONG d’ingénierie sociale pour la sélection des bénéficiaires de subvention ;
  •  Recrutement d'un cabinet d’huissier pour l’authentification de la sélection des bénéficiaires de subvention ;
  •  Recrutement d'une agence de paiement ;
  •  Dons individuels à l’installation des jeunes (10.000 bénéficiaires) ;
  •  Dons collectifs à l’installation des coopératives (3.000 bénéficiaires) ;
  •  Accompagnement et suivi pré et post installation.

5. Résultats quantitatifs escomptés de la composante

  •  Au moins 13000 jeunes ont reçu des dons d’installation ;
  •  Au moins 10.000 Jeunes ont démarré une nouvelle micro-entreprise individuelle avec l’appui du projet ;
  •  Au moins 500 coopératives créées ou redynamisés avec l’appui du projet ;
  •  Au moins 500 jeunes promoteurs demandeurs de montant plus conséquent pour leur installation sont appuyés dans l’élaboration de plan d’affaires bancables et la mise en relation avec le FNPEEJ ou autres structures financières pour l’accès au crédit ;
  • 13 000 jeunes micro-entrepreneurs ont utilisé judicieusement leur capital de départ à travers le mentorat.

6. Gestion de la composante

L’ANPE est le partenaire principal pour la collecte des demandes de petites subventions de soutien à l’installation des jeunes. Ainsi, toutes les fiches de financement seront automatiquement acheminées vers l’ANPE par l’intermédiaire des Services Communaux d’Emploi et des Antennes ANPE. Un premier tri sera réalisée par l’ONG d’ingénierie sociale pour présélectionner uniquement les demandes des candidats ayant achevé avec succès toutes les formations obligatoires de la composante 2. Ce tri devra recevoir la validation de l’ANPE. L’ONG d’ingénierie sociale organise ensuite de concert avec les mairies et l’ANPE les tirages au sort publics (loteries publiques) pour la sélection des bénéficiaires de subvention. Ce processus se déroule sous la supervision d’un huissier chargé de garantir la transparence du processus et d’attester de l’authenticité des résultats.

Une agence de paiement est recrutée pour décaisser les fonds demandés par les bénéficiaires sélectionnés, afin de leur permettre de s’installer. Cette agence de paiement est une institution financière décentralisée accréditée au Bénin, avec une large couverture du territoire national. La liste finale des bénéficiaires avec les montants qui leur reviennent sera fournie à cet effet à l’agence de paiement qui est rémunérée selon un contrat basé sur les résultats.

Les associations d’artisans seront mobilisées pour identifier ceux de leurs membres capables, compte tenu de leurs expériences, d’agir en tant que mentors et conseillers auprès des jeunes nouvellement installés.

Le FNPEEJ n’aura pas de lien direct avec la délivrance des petites subventions à l’installation aux bénéficiaires du projet. Cependant, l’ANPE réfèrera au FNPEEJ les bénéficiaires potentiels présentant des plans d’affaires de grande qualité, mais dont les demandes de subventions sont au-dessus des limites de subventions fournies par le Projet.

Informations supplémentaires